Bastoon et Babouschka

Bastoon et Babouschka écument les routes de France et d’ailleurs depuis 2008, guitare et voix sous les aisselles. Il en résulte plus de 200 concerts sous leurs semelles.

En 2009, ils fabriquent avec leurs petits bras musclés leur tout premier album « Dix Vagues à Sons ». S’ensuit la sortie du clip « J’adore » réalisé par le talentueux Jean-Marc Peyrefitte.
En 2010, après plusieurs années à fouler les planches parisiennes, ils posent leurs valises en Bretagne et se font immédiatement kidnapper par le collectif Tomahawk. Victimes alors du syndrome de Stockholm, ils restent.
En 2013, ils obtiennent le soutien de la SACEM pour la sortie de leur six titres éponyme.

En 2014, le duo prend son envol et part en Colombie pour la création d’un spectacle avec le groupe Flor del Hito, qui donnera naissance au groupe franco-colombien Marea qui fait l’ouverture du festival international de musiques du monde d’Armenia.

Et puisqu’ils ont le don d’ubiquité, ils parviennent aussi à se produire sur nombres d’événements en France : en première partie de Bazbaz à l'Etincelle, aux Z’estivales, à La nuit des sables blancs, Quartiers en Scène, au Sterenn, à la Forge, au centre culturel de Liffré, au Run Ar Puns, aux Caravanes du Scorff, au Fil des mots et dans d'autres territoires plus insolites.

Chevauchant vaillamment les sentiers spectaculaires, ils sortent en mai 2015 un second album « J'ai plus d'allant ! » réalisé par Catherine Delaunay. Un retour aux sources, à l'essence du duo : sa folie.
Qu’en sera-t-il en 2089?

bastoonetbabouchka